On ne change pas une équipe qui gagne : on devient presque des pros de la météo réunionnaise, et si nous voulons profiter des paysages avant que les nuages n'arrivent, il n'y a pas de secret, il faut se lever tôt. Dès 6h30, notre hôte nous a préparé notre petit-déjeuner, avec du pain frais s'il vous plait !

Nous voilà partis en direction des forêts de Bélouve et Bébour, qui sont situées au centre des Hautes Plaines. L'ONF gère ces 2 forêts pour préserver ce patrimoine naturel exceptionnel et permettre aux amateurs de découvrir cette richesse en proposant de nombreux sentiers très bien balisés.

Nous prenons en voiture la route forestière jusqu'au gite de Bélouve, d'où démarre le sentier que nous avons choisi, qui nous permet d'atteindre un point de vue sur le Trou de Fer.

Le parcours est au début facilité par des escaliers en bois et ensuite nous choisissons l'option "sentier" plutôt que "piste" : nous voilà partis pour 1h30 de ballade dans un sentier encore très boueux à cause des pluies de la semaine passée. Il faut rivaliser d'ingéniosité pour ne pas s'enfoncer dans les nombreuses flaques de boues, mais c'est tellement plus drôle qu'un sentier aménagé. Comme qui dirait, "L'aventure, c'est extra!"

Nous arrivons sur un point de vue partiel sur le célèbre gouffre Le-Trou-de-Fer. Les nuages sont déjà là (nous ne sommes pas partis assez tôt !!) et nous devons attendre une dizaine de minutes avant de voir une des cascades du gouffre.

Après quelques photos, nous repartons pour le chemin du retour. Stéphanie a trouvé un chemin alternatif pour ne pas reprendre le même chemin. Nous empruntons un morceau du sentier de l'Ecole Normale pour rejoindre la voiture.

Nous pique-niquons au bord d'un ruisseau, peu avant la fin du sentier, histoire de ne pas avoir transporté nos sandwichs pour rien !!

L'après-midi, nous visitons la CAHEB, une coopérative agricole d'huiles essentielles. Sans plan de la ville, sans panneau d'indications depuis le centre-ville, nous arrivons magiquement à trouver la coopérative. Nous sommes très fiers de nous :)
Nous y découvrons pleins d'arbres ou de plantes de la région à partir desquels on peut faire des huiles essentielles. Cette visite nous permet également d'augmenter notre score de boutons de moustiques. Stéphanie dépasse la trentaine et en plus cela lui fait d'énormes boutons !

De retour à la chambre d'hôte, nous participons à l'accueil de nos nouveaux voisins, des allemands cette fois. Allez hop, une petite tournée de punch d'accueil !

Nous terminons notre journée par un repas à la Crêperie du coin, eh oui, on ne mange pas tous les jours créole non plus ;)